Les formations en santé et le souci de la nudité

Par | 2016-12-04T21:49:07+00:00 décembre 25th, 2015|Catégories : Sujets divers|Mots-clés : , , |9 Commentaires

Nombreux sont ceux et celles qui s’interrogent sur la possibilité et la légitimité ou non d’observer voire de toucher un individu de sexe opposé dans le cadre d’un exercice de formation en santé.

Qu’il s’agisse d’une formation hospitalière, en école privée ou en cabinet, le fort engouement pour les métiers de la santé, notamment dans ce qui a trait aux MCA, soulève cette interrogation importante: quelles sont les limites « légales » à une formation en santé?

Nul doute que le savoir faire convoité doit bénéficier d’une reconnaissance scientifique et religieuse. En effet, tout métier « décrit » comme affilié à la santé ne l’est pas forcément…

L’apprentissage de la médecine, des soins infirmiers ou encore de la Hijâma sont tout autant de disciplines bénéficiant de cette double attestation scientifico-religieuse. Au sujet de la Hijâma, nombreux sont les savants ayant insisté sur la nécessité d’acquérir un savoir-faire adéquat afin d’assurer la sécurité et l’efficacité du geste thérapeutique par la volonté d’Allah.

Afin d’illustrer cela, je vous propose ci-après une proposition de réponse de shaykh Muhammed Ibn Sâlih Al’Uthaymin (qu’Allah lui fasse miséricorde):

Question:

« Une question de la part d’étudiants de la faculté de médecine: nous avons commencé cette année les stages à l’hôpital et nous sommes amenés à dénuder des patients afin de s’exercer à diagnostiquer un certain nombre de pathologie. Que nous est il permis et qu’est ce qui nous est interdit dans cette situation, qu’Allah vous rétribue en bien. »

Réponse:

« Tout ce qui est nécessaire pour votre apprentissage est permis. La chose la plus délicate (à laquelle vous pouvez être confronté) est d’observer la ‘awra (nudité) par exemple mais regarder la ‘awra dans le cadre du besoin est une chose permise. Par contre, si on vous oblige à observer une patiente et que vous craignez un trouble (ou une tentation) alors abstenez vous. Dites: par Allah, nous ne pouvons pas faire cela.

Aussi, est-il possible qu’une personne s’adonne à des saignées ou à des gestes chirurgicaux sans expérimentations au préalable? Il est nécessaire de s’expérimenter surtout dans ce qui a trait à la médecine car ce n’est pas une chose simple mais plutôt difficile. Si une personne, qui n’a acquis des connaissances dans la médecine que superficiellement, se présente puis nous lui disons: je t’en prie, ce malade devant toi a besoin qu’on l’incise depuis la gorge vers l’ombilic ou de l’ombilic au pubis et celui-ci fait une découpe de boucher tout en disant de lui que c’est un médecin! Cela n’est pas possible, une expérimentation est nécessaire, un exercice d’expérimentation est nécessaire au préalable »

Silsilat liqa al maftouh n°79

Lien audio

À propos de l'auteur :

Spécialiste en médecine générale Diplômé de la faculté de médecine d’Amiens avec mention très honorable Auteur de la thèse « Evaluation du recours aux médecines complémentaires et alternatives, en médecine générale, dans le département de l’Oise » Sept.2012 Ancien membre de l’International Cupping Therapy Society Ancien praticien libéral, en cliniques privés parisiennes, en médecine interne et en hémato-cancérologie

9 Commentaires

  1. Andaloussi 4 octobre 2016 à 22 h 45 min

    Salam w alaykoum, je suis pationé de medecine prophetique et naturel, et je possède de quelque petite connaissance. Est ce que voys avez des formation diplomante avec laquelle je peut pratiquer la hijama au maroc? Et avez vous des formation sur les plantes, huiles essentiel, macera,… Etc? Barakallaho fik.

    • Moloud Ait M'Hammed 18 octobre 2016 à 10 h 29 min

      Wa alaykum salam

      Pour le moment, seule une formation en hijama est dispensée, elle est une valeur ajoutée sur le plan déontologique face aux autorités de santé au Maroc mais elle ne pourrait se substituer à votre pleine responsabilité,

  2. oumotalal 5 septembre 2016 à 16 h 39 min

    Assallamou alaykoum akhi. Je réside à Montpellier, je pratique la hijama depuis plusieurs années et je voudrais savoir s’il y a un diplôme à passé pour être reconnue. Baraka Llahou fikoum

    • Moloud Ait M'Hammed 26 septembre 2016 à 13 h 15 min

      wa alaykum salam,

      Cela dépend de l’institution auprès de laquelle vous souhaitez être reconnue, laquelle s’agit il?

  3. Affou 27 avril 2016 à 18 h 17 min

    Salam aleykoum

    Je suis très intéressé par une formation de hidjama.
    Puis-je savoir quand est-ce que sera la prochaine formation? Vous reste-t-il de la place pour m’y inscrire?
    Barak Allah fikoum

    • Moloud Ait M'Hammed 29 avril 2016 à 10 h 27 min

      Wa alaykum salam,

      Nous vous remercions pour votre intérêt et vous informons de l’interruption des formations en hijama jusqu’à nouvel ordre in cha Allah,

      Barakallahu fikum

  4. Mehmet 8 février 2016 à 6 h 41 min

    Salam aleykoum très bon article barakallahufikoum.

  5. abouanissa 7 février 2016 à 10 h 44 min

    salam aleykoum justement concernant le sujet de la awra est ce qu’une femme est permise de preferer un homme medecin du fait qu il est plus compétent et sachant qu il existe des femmes medecins ou il est necessaire de se decouvrir la awra

    • Moloud Ait M'Hammed 9 février 2016 à 16 h 32 min

      Wa alaykum salam,

      Désolé, je n’ai pas de réponse à vous fournir sur ce sujet, veuillez interroger un homme de science reconnu parmi ahl sunnah,

      Barakallahu fikum wa assalamu alaykum

Laisser un commentaire

fa86ca6187be7ef1621651b08439f224((((((((