La dépression part 2/2

Par | 2015-10-02T15:12:40+00:00 mars 21st, 2011|Catégories : Psychologie|Mots-clés : , , , , |4 Commentaires

chemin de la guérison(fotolia)Quelle(s) solution(s) apporte notre foi?

Ce point est crucial, quelle particularité présente le musulman qui lui permet de surmonter ces maladies anxio-dépressives avec plus d’efficacité? Pense-t-il à y recourir?

Pour aborder ce point et afin de clore ce sujet, je vous propose quelques extraits d’un ouvrage exemplaire.

Il s’agit d’un livre du cheikh Abdurrazaq al badr, qui figure parmi les savants de Médine, « L’effet des supplications légiférées dans la dissipation des préoccupations mondaines et des inquiétudes sur l’avenir », voici le lien: أثر الأذكار الشرعية في طرد الهم و الغم

Le cheikh explique qu’en arabe, 3 termes sont généralement utilisés pour définir l’anxiété:
– الحزن: al houznou, il s’agit de l’anxiété éprouvée en rapport avec un évènement passé.
– الغم: al ghamou, il s’agit de l’anxiété éprouvée pour une situation actuelle, une préoccupation du présent.
– الهم: al _hamou, il s’agit de l’anxiété, de l’inquiétude en rapport avec l’avenir.

Il explique comment ces sentiments d’incertitude, de tristesse concernant des évènements passé, présent et futur affectent l’individu. Lorsque ces sources d’anxiété atteignent le coeur(c’est à dire qu’elles envahissent son existence), elles affaiblissent l’intéressé puis troublent son humeur. Ce trouble peut ensuite s’étendre et perturber l’ensemble du corps et en premier lieu son visage qui devient dès lors le témoin du mal qui le touche.

Il précise que beaucoup de gens s’alarment et s’interrogent lorsqu’ils sont atteints par ces maux cherchant à se traiter.
Pourtant, il n’y a pas de guérison totale et profonde si ce n’est dans le retour véridique vers son Seigneur en lui vouant un culte exclusif, en le glorifiant et en le mentionnant par ses plus beaux noms.

Pour expliciter ses propos, il cite un certain nombre de supplications(présentes dans l’ouvrage « Le rappel authentique », recueil de ahadith tirés des ouvrages du cheikh Al-albani, p184-187). Pour éviter d’être trop long, je vais en citer 2, je vous invite à lire le livre pour les autres:

a) D’après Abu Bakra(qu’Allah soit satisfait de lui), hadith cité dans le sahih de Abou Dawoud(n°5090), le prophète(prières et salutations d’Allah sur lui) a dit:

« Celui qui est en situation de détresse qu’il dise: Ô Allah, c’est à ta miséricorde que j’aspire. Ne m’abandonne donc pas à mon sort ne serait-ce le temps d’un clin d’oeil et améliore ma situation de tout point de vue. Nul ne mérite d’être adoré en dehors de toi »

– « Ô Allah, c’est à ta miséricorde que j’aspire », cette parole renvoie au tawhid, à vouer un culte exclusif à Allah. Il faut comprendre: dans ma détresse, je recherche et implore ta miséricorde et je ne la recherche auprès de nul autre.

– « Ne m’abandonne donc pas à mon sort ne serait-ce le temps d’un clin d’oeil », il s’agit de se rabaisser devant Allah en affirmant qu’il n’est pas possible de se passer de Lui même le temps d’un clin d’oeil. En aucun cas, je ne souhaite être livré à moi-même car je me perdrai et je m’égarerai. Je me rabaisse devant le Seigneur de l’univers et je place toute ma confiance en Lui car Il est le détenteur de la force et de la puissance que nul n’égal, rien ne Lui résiste. Allah dit:

« Allah ne suffit-il pas à son serviteur comme soutien » S39V36

Si tu places ta confiance en Allah alors tu ne craindras le mal de personne plus encore Allah te fera redouté mais si tu ne places pas ta confiance en Lui alors Il te fera craindre toute chose.

– « et améliore ma situation de tout point de vue », il s’agit d’affirmer ton besoin vis à vis d’Allah afin qu’Il améliore ta situation dans ta pratique de la religion, dans ta vie ici-bas et dans l’au-delà.

– « Nul ne mérite d’être adoré en dehors de toi », il rappelle ensuite la parole du tawhid, on ne place notre confiance qu’en Toi, on ne s’appuie que sur Toi.

b) D’après Abdullah ibn mas’oud(qu’Allah soit satisfait de Lui), dans un hadith rapporté par l’imam Ahmed, le prophète(prières et salutations d’Allah sur lui) a dit:

« Nul d’entre vous n’est touché par al _ham ni al hazn(voir plus haut) et qui dit: Ô Allah, je suis Ton serviteur, fils de ton serviteur, fils de ta servante. Mon toupet est dans Ta main. Ton jugement à mon sujet s’accomplit. Ton décret me concernant n’est que justice. Je Te demande par tous les noms qui T’appartiennent, par lesquels Tu t’es nommé ou que Tu as révélé dans Ton livre ou que Tu as enseigné à une de Tes créatures ou que Tu as gardé pour Toi dans la science de l’invisible, de faire du coran une ondée pour mon coeur, une lumière pour ma poitrine et qu’il dissipe ma tristesse(huzn) et fasse disparaître mes soucis(_ham et gham); sans qu’Allah ne dissipe ses soucis(_ham et huzn) et sans qu’Allah ne lui change sa situation en mieux. On lui dit alors: ô messager d’Allah, ne devrions-nous pas l’apprendre? Il répondit: certes, il appartient à quiconque l’entend de l’apprendre »

Cette parole est importante et il importe à chacun d’entre nous de l’apprendre, d’en saisir son sens et de l’employer lorsque l’on est en proie à ces maux.
– le premier point: réaliser l’adoration d’Allah en lui vouant un culte exclusif. « je suis Ton serviteur » signifie que j’affirme être l’adorateur d’Allah, je L’adore, je L’invoque, je Lui demande, je m’en remets à Lui. J’atteste aussi qu’Il est mon créateur, qu’Il est celui qui m’a crée à partir du néant et celui qui gère mes affaires.
« fils de ton serviteur, fils de ta servante », je suis ton serviteur, mes ancêtres sont tes serviteurs depuis Adam jusqu’à mon père, depuis Hawa(Eve) jusqu’à ma mère, Tu es leur créateur. J’affirme ainsi le droit à l’adoration à Allah et à personne d’autre.

– le deuxième point: la foi en la prédestination. « Mon toupet est dans Ta main. Ton jugement à mon sujet s’accomplit. Ton décret me concernant n’est que justice », ce qu’Allah veut se réalise et ce qu’il ne veut pas, ne se réalise pas.
« Mon toupet est dans Ta main », cela signifie que je suis à la disposition de mon Seigneur. Il gère mes affaires comme Il le souhaite, Il fait vivre et mourir qui Il veut, Il enrichit et appauvrit qui Il veut, Il rend malade et guérit qui Il veut.
La foi au décret d’Allah apaise notre coeur car nous savons alors que tout ce qui se produit émane d’une sagesse divine.
A ce sujet, le prophète(prières et salutations d’Allah sur lui) a dit, dans un hadith de Muslim(n°2999):

« L’affaire du croyant est surprenante. Tout ce qui lui arrive, lui est bénéfique et ceci ne concerne que le croyant seul. S’il est touché par un évènement heureux, il est reconnaissant et il sera rétribuer pour cela. S’il est touché par un évènement malheureux, il est endurant et il sera rétribuer pour cela »

– le troisième point: la foi aux noms et attributs d’Allah et leur utilisation pour se rapprocher de Lui.
« Je Te demande par tous les noms qui T’appartiennent, par lesquels Tu t’es nommé ou que Tu as révélé dans Ton livre ou que Tu as enseigné à une de Tes créatures ou que Tu as gardé pour Toi dans la science de l’invisible », la connaissance et l’utilisation des noms et attributs d’Allah pour se rapprocher de Lui font partis des meilleurs moyens par lesquels nous pouvons dissiper nos tourments. Allah dit:

« C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux, invoquez le donc par ces derniers » S7V180

Nous devons donc chercher à se rapprocher d’Allah par la mention de ses noms et attributs, en mentionnant Sa science, Sa miséricorde, Sa puissance. Plus notre connaissance d’Allah sera grande et plus notre pratique de la religion sera meilleure et plus facilement on s’éloignera de ses interdits. C’est pour cette raison qu’Allah dit:

« Ceux qui craignent le plus Allah sont les savants parmi ses serviteurs » S35V28

A travers ce hadith, on apprend que la connaissance des noms et attributs d’Allah permet de dissiper nos inquiétudes.

– le quatrième point: revenir au Coran, combien nos soucis se sont amplifiés dès lors que nous nous sommes éloignés du Coran, de sa lecture, de sa méditation, de la mise en oeuvre de ce qu’il contient comme enseignement.
Si nous étions attachés au Coran, si nous le récitions comme il se doit alors nous serions parmi les plus heureux des gens.
Allah dit:

« Ô gens! Une exhortation vous est venue de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants » S10V57

On voit la personne affligée, attristée, lorsqu’elle se saisit du Coran, qu’elle le médite ne serait-ce qu’un court instant, voilà que son coeur est soulagé, serein et tranquille comme s’il s’était déchargé d’un poids.
Pour obtenir cet apaisement et bien plus, la guérison de nos maux, il ne suffit pas d’avoir un exemplaire du Coran que l’on attache à un fil ou que l’on pose à l’avant d’un véhicule! Non, pour se traiter par le Coran, il est nécessaire de le lire, de le comprendre, de le méditer et d’agir en conséquence.

On comprend alors la fin du hadith: « de faire du coran une ondée pour mon coeur, une lumière pour ma poitrine et qu’il dissipe ma tristesse(huzn) et fasse disparaître mes soucis(_ham et gham) », le coeur est comme un réservoir, s’il est rempli par la mention d’Allah, sa glorification et le Coran, il ne restera pas de place pour tous ces maux.

Au contraire, si la foi et la mention d’Allah dans le coeur sont faibles, que le lien qui te rattache à ton Seigneur est faible alors ces troubles se frayeront un chemin dans ton coeur.

« une ondée pour mon coeur », c’est à dire à l’image d’une pluie bénie qui arrose des jardins et dont émerge des fruits variés, je demande à mon Seigneur de permettre au Coran de faire germer dans mon coeur toute forme de bien.

« une lumière pour ma poitrine », si mon coeur est illuminé par le Coran alors c’est toute ma vie qui sera illuminée et éclaircie.
« et qu’il dissipe ma tristesse(huzn) et fasse disparaître mes soucis(_ham et gham) », qu’il ne reste plus aucune trace de tristesse, d’inquiétude, de préoccupation par l’effet thérapeutique du Coran. Fin de citation(se référer au livre pour la suite).

Enfin, je vous recommande vivement un ouvrage du Cheikh Abdurrahman bnu nassr as-saadi, éminent savant de Unayza(en Arabie Saoudite), « Les moyens utiles pour une vie heureuse ». Il s’agit d’une véritable psychothérapie où le cheikh propose un certain nombre de techniques d’auto-gestion du stress et de l’angoisse en se basant sur des recommandations tirées du coran et de la sunnah. Parmi celles-ci: être bienfaisant envers autrui car le bien appelle le bien, vivre au jour le jour en se donnant tous les moyens licites de concrétiser nos projets, méditer sur les bienfaits dont Allah nous a pourvu et dont il a privé d’autres, penser aux bon traits d’une personne lorsque l’on ai déçu par certains traits de celle-ci… Voici le lien de téléchargement en arabe et en français.

C’est ainsi que s’achève cet article. Retenons que toutes ces maladies anxio-dépressives sont une réalité et qu’elles affectent un grand nombre d’entre nous. Il est donc nécessaire d’être attentif aux symptômes exprimés par ces maladies qui nous touchent mais qui atteignent aussi nos proches.

En rejoignant le précédant article, il est primordial d’exprimer nos inquiétudes à une oreille attentive, bienfaisante, qui sera nous conseiller dans la maladie. Les rôles du médecin traitant et du psychothérapeute prennent ainsi tout leur sens.

Il existe aussi des traitements destinés à nous aider à surmonter le ou les sources d’anxiété qui nous affligent et nous permettre d’entreprendre un parcours de soin avec plus de confiance et de sérénité.

Enfin, le musulman détient une particularité de taille, sa foi exclusive en son Seigneur, en Sa prédestination, en Son Livre qui lui assurent une guérison totale et profonde à la condition d’utiliser tous les moyens licites qui lui ont été mis à sa disposition.

Le prophète(prières et salutations d’Allah) n’a t-il pas dit, dans un hadith de Abu Houraira(qu’Allah soit satisfait de lui) et cité dans le sahih de Boukhari et de Muslim:

« Allah n’a pas fait descendre une maladie, sans avoir descendu en même temps son remède »

À propos de l'auteur :

Spécialiste en médecine générale Diplômé de la faculté de médecine d’Amiens avec mention très honorable Auteur de la thèse « Evaluation du recours aux médecines complémentaires et alternatives, en médecine générale, dans le département de l’Oise » Sept.2012 Ancien membre de l’International Cupping Therapy Society Ancien praticien libéral, en cliniques privés parisiennes, en médecine interne et en hémato-cancérologie

4 Commentaires

  1. ibrahim 18 août 2012 à 21 h 32 min

    Salam alaikoum

    Qu’Allah vous récompense pour cet article .
    Petite précision : sahih el adhkar n’est pas un livre de Cheikh albani mais un recueil d’invocations qui ont été rendu authentiques par le cheikh et qui sont extraites de ses différents ouvrages .

    • MuslimSanté 18 août 2012 à 22 h 36 min

      Wa alaykum salam wa rahmatullah,

      Votre remarque est pertinente, c’était une précipitation de ma part et une erreur que j’ai tardé à corriger, je saisis cette opportunité pour apporter cette correction, barakallahu fikum!

  2. Salih.Abou.Abdirahman 7 avril 2011 à 2 h 40 min

    بسم الله الرحمـن الرحيم

    السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

    Est-ce qu’une personne musulmane ayant été abusée sexuellement et violée à plusieurs reprises dans son enfance peut présenter par la suite de tels symptômes et est-ce le même genre de thérapies citées précédemment que les thérapeutes utilisent dans ce cas ?

    Qu’Allah soit bienfaisant envers toi et qu’Il guérisse la communauté musulmane de ces maux.

    • MuslimSanté 7 avril 2011 à 11 h 33 min

      Wa alayka salam wa rahmatullah wa barakatuh,

      Il est évident que la survenue d’un ou plusieurs évènements traumatisants dans l’enfance est un facteur favorisant l’installation d’un trouble anxieux et plus particulièrement d’une dépression. Cette dépression peut s’installer tardivement à l’occasion de nouveaux évènements traumatisants(perte d’emploi, rupture affective, décès…) qui sont alors dits facteurs déclenchant.

      Si par contre, la dépression s’est installée dès l’enfance, elle peut être sournoise dans le sens où les symptômes dépressifs sont souvent mis sur le compte de la personnalité de l’intéressé au lieu d’être pris en charge comme partie intégrante de la maladie, on parle alors de dépression chronique.
      Les victimes d’abus sexuels ont grand besoin qu’on les écoute, qu’on les conseille et souvent qu’on les déculpabilise.

      En effet, ces abus chez l’enfant sont souvent interprétés comme liés à un manquement de sa part et l’enfant se sent parfois coupable plutôt que victime de l’abus. En ce sens, des psychothérapies plus abouties sont nécessaires, on parle de psychothérapie cognitivo-comportementale qui nécessite un savoir faire et une bonne expérience en la matière.

      Qu’Allah nous préserve ainsi que nos familles, wa assalamu alaykum wa rahmatullah.

Laisser un commentaire

22af26403128f686c9117095b8f2d5e4////////