J´ai les jambes lourdes !

Par | 2017-06-17T23:06:29+00:00 novembre 28th, 2016|Catégories : Santé|0 commentaire

La sensation de lourdeur des jambes est une des caractéristiques de l´insuffisance veineuse chronique (IVC). Au moins une femme sur deux et un homme sur cinq sont touchés par ce symptôme.

 

Comment ça marche ?

Les veines permettent au sang de rejoindre le cœur. Celles-ci possèdent des valvules anti-reflux afin d´éviter une stagnation du sang dans les jambes. Lorsque ce système valvulaire est défaillant, le sang stagne dans les jambes. On parle ainsi, d’insuffisance veineuse.

Insuffisance veineuse

Quels sont les Symptômes ?

L´IVC s´accompagne d´une sensation de jambes lourdes et douloureuses, de picotements, de démangeaisons, de peau très sèche, d´un gonflement des mollets et de fourmillements. À terme, cette affection peut évoluer vers la formation de varices.

Quels sont les facteurs qui favorisent ou qui aggravent ce phénomène ?

  • L´hérédité,
  • le sexe féminin,
  • la station debout ou assise de manière prolongée,
  • l´excès de poids,
  • la constipation,
  • le tabagisme,
  • les talons trop hauts ou les chaussures plates,
  • les vêtements trop serrés au niveau de la taille et aux jambes,
  • la chaleur : chauffage au sol, épilation à la cire chaude, hammam, sauna, exposition prolongée au soleil,
  • les hormones : pilule contraceptive, progestatifs, grossesse, ménopause, syndrome prémenstruel.

Adoptez les bons réflexes !

  • Pratiquer de la marche à raison de 30 minutes par jour, de la natation ou du vélo,
  • restreindre la station debout,
  • douche froide des jambes en remontant le jet de bas en haut, depuis les pieds vers les genoux
  • surélever légèrement les jambes (10 cm) lorsque l´on se couche,
  • éviter les talons hauts et les semelles plates. Préférer des chaussures confortables, légèrement surélevées,
  • éviter les douches chaudes, les bains chauds, le chauffage au sol, l´exposition prolongée des jambes aux soleil,
  • favoriser le transit avec un apport significatif de fibres alimentaires: légumes, fruits, céréales, riz, pâtes, haricots, lentilles…

Quels sont les traitements mis à ma disposition ?

Les articles de compression ou de contention :

Lors de votre visite chez le médecin, n´hésitez pas à lui demander conseils sur ces articles. S’il le juge nécessaire, il vous prescrira une paire de chaussettes, de bas ou de collants. Il est cependant possible d´en acheter directement auprès de votre pharmacien qui saura aussi vous conseiller à ce sujet.

La Hijamah :

Elle permet de stimuler la circulation veino-lymphatique et se réalise via sa forme sèche et humide.
En humide: on traite le dos du pied, de part et d’autre des varices sans oublier le creux poplité, le mollet et derrière la malléole externe à raison d’une séance par mois.
En sèche: on traite entre le pli de la fesse et la cuisse par une forme sèche classique, durant 10 minutes, et en forme mobile de part et d’autre des varices par un mouvement ascendant du bas vers le haut durant 2-3 minutes. A réaliser au quotidien, 4 jours d’affilée par semaine avec repos de 3 jours, durant deux semaines puis à réévaluer.
La forme humide permet un soulagement rapide des signes fonctionnels liés à l’insuffisance veineuse tandis que la forme sèche apporte le bénéfice esthétique qui est plus aléatoire en terme de résultat. [1]

Phytothérapie:

  • La graine de marronnier d´Inde a un usage bien établit en ce qui concerne la voie orale. Officiellement indiquée pour traiter les sensations de jambes lourdes, sa posologie est portée á 50 mg d´aéscine 2 fois par jour pendant 4 semaines voir plus. Il faut avoir en tète que la graine de marronnier d´inde contient 10 % d´aéscine. Il est important de privilégier l´extrait titré á la poudre car l´extrait titré est débarrassé de l´aésculine qui est un composé également présent dans ce fruit mais qui est un anticoagulant toxique. Le laboratoire SOLGAR© commercialise des gélules á base de graine de marronnier d´inde dont la posologie est d´1 comprimé 2 á 3 fois par jour.
  • Les organes souterrains du petit houx (fragon) ont fait l´objet de quelques études cliniques qui se sont avérées concluantes. Il est conseillé de prendre 350 mg de poudre d´organes souterrains matin, midi et soir pendant 1 mois.
    Il existe des gélules dosées á 350 mg chez ARKOGEULES© , la posologie sera identique
  • La vigne rouge, le cyprès ou encore le mélilot peuvent être utilisés mais cela reste du domaine traditionnel : concernant la vigne rouge, il faut infuser pendant 15 minutes, 20 à 50 g de feuilles dans un litre d´eau puis consommer 250 ml par jour. Quant au cyprès, il faut infuser 350 mg de poudre de cône femelles / 150 ml, 3 fois par jour et au milieu du repas. Il existe des gélules dosées á 350 mg chez ARKOGELULES© , la posologie sera identique. Enfin, le mélilot peut être utilisé en infusion á raison de 500 mg de sommités fleuries pour 250 ml d´eau , à consommer 3 fois par jour et au milieu du repas.

Dr Najat BAROUR

Docteur en pharmacie


[1] AIT M´HAMMED, Moloud. La Hijama, 1Ere ed. France : Tawbah, 2012. ISBN 978-2-916457-30-7

À propos de l'auteur :

Spécialiste en médecine générale Diplômé de la faculté de médecine d’Amiens avec mention très honorable Auteur de la thèse « Evaluation du recours aux médecines complémentaires et alternatives, en médecine générale, dans le département de l’Oise » Sept.2012 Ancien membre de l’International Cupping Therapy Society Ancien praticien libéral, en cliniques privés parisiennes, en médecine interne et en hémato-cancérologie

Laisser un commentaire

6fbcff1ab2dbe0c7cc6f252d5f5ea6e9~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~